Logo_Mex_Fra

2011, l'année du Mexique en France existe-t-elle encore ? Bien sûr que oui et elle fait même une place à l'age d'or du cinéma mexicain (1930-1950) à la cinémathèque française de Paris avec une programmation de mélodrames mexicains et une exposition à la Conciergerie qui explore 50 ans d’histoire de la cinématographie mexicaine, à travers la caméra d’un de ses plus grands artistes, Gabriel Figueroa.

omar_alonso_galeria_Gabriel_55_aaaaa__Figueroa__N65_018

 Dans les années 30, une stabilisation politique importante offre au Mexique les conditions favorables au développement d'une industrie cinématographique qui deviendra une référence dans le monde hispanophone.

Qui n'a jamais entendu parler de Maria Felix ou de Dolores del Rio dans les années 40 et 50 ?

MARIA_FELIX_1

 

 

 

dolores

 

Parmi les acteurs de cet âge d'or, Pedro Infante et Pedro Armendáriz qui est la plus importante vedette mexicaine.

Pedro_tequispedro_armendariz_n_1221020_0

 

Le cinéma mexicain se fait remarquer en France au festival de Cannes en 1946 avec Maria Candelaria d’Emilio Fernandez qui remporte la palme d'or. Le rôle de l'héroïne est interprété par Dolores del Rio magnifiée par la photographie du grand Gabriel Figueroa. Le film rafle des prix dans plusieurs festivals internationaux et Dolores devient un emblème.

maria_candelaria3

En 1945, le Mexique produit plus de quatre-vingts films. C’est alors que commence «l’âge d’or» du cinéma mexicain.

18676679

 le site de la cinémathèque:

http://www.cinematheque.fr

flor_silvestre_2_1943